Quelles sont les bonnes pratiques en matière d’e-mailing ?

17 Likes Comment

En matière de communication et de marketing d’entreprise, il est primordial d’utiliser différents canaux afin d’atteindre une plus grande cible. Que ce soit le papier, le web, les réseaux sociaux, la vidéo ou l’email, chacun de ces canaux de communication dispose des particularités et a leur langage et leurs objectifs.

L’e-mailing est un outil efficace de communication, car il n’est pas coûteux et vous permet d’envoyer des messages ciblés à un grand nombre de personnes. Cependant, comme toutes méthodes de marketing, il est nécessaire de respecter certaines règles afin de réussir votre mission. En effet, lorsque vous versez dans l’excès, vous risquez de passer à côté de votre objectif de départ. Ce qui créera inéluctablement un effet inverse à celui que vous souhaitez. Les campagnes d’e-mailing représentent un avantage si elles sont bien exploitées.

Assurez-vous de la dérivabilité de vos e-mailing

Pour une campagne e-mailing réussi, vous avez besoin de conseils pour l’emailing B2B. La dérivabilité s’exprime par sa capacité de parvenir dans les boîtes de réception des destinataires de votre message. La bonne dérivabilité email est liée à votre réputation et votre capacité à l’entretenir dans le temps. Lorsque votre réputation d’expéditeur est bonne, le taux de dérivabilité de vos emails se trouvera nettement amélioré. Il s’agit donc d’une démarche d’amélioration continue.

Il existe plusieurs critères de qualité pour une bonne réputation. On note :

  • Le nom de domaine : il s’agit là de l’adresse Internet de votre site web ;
  • L’adresse IP : elle aide à identifier les différents expéditeurs, de tracer les emails et leur contenu afin de les faire parvenir à bonne destination. La réputation de l’adresse IP est utile dans la délivrance des messages email ;
  • Les fournisseurs d’accès à Internet ;
  • Les webmails ;
  • Les filtres anti spams ;
  • Les règles techniques et codes HTML ;
  • Le contenu des messages ;
  • L’intérêt et les réactions de vos destinataires ;
  • La gestion des listes d’abonnés ;
  • Le degré d’engagement dans la lutte anti spam ;
  • Le professionnalisme de votre ESP (email service provider).

Afin d’éviter que votre campagne e-mailing ne produise pas les effets escomptés, vous pourrez utiliser des sous-domaines. L’un pour une campagne de fidélisation et l’autre pour la prospection. Cela vous permet d’avoir les taux moyens en B2B.

Veillez à l’actualisation de vos listes de diffusion

Généralement, une base de contact se dégrade à hauteur de 30 % chaque année. Par conséquent, vous vous devez de bien traiter votre base de contacts qui ne sont plus actifs. En effet, votre campagne e-mailing sera une réussite si elle est adressée aux personnes réellement identifiées.

Vous devez absolument éviter la location de fichiers d’adresses et l’import dans votre logiciel d’e-mailing. En effet, la plupart des messages transmis ne sont pratiquement pas ouverts, car ils n’engagent pas les destinataires. En d’autres termes, ils ne sont pas a priori des cibles favorites pour un tel message.

L’optimisation de votre campagne e-mailing revient donc à vous assurer que le message délivré est parvenu à la cible indiquée. En pratique, il existe un logiciel de marketing automation qui vous permet de réussir votre coup. Par exemple, vous pouvez essayer de découvrir le logiciel Plezi qui vous permet d’actualiser, de segmenter et de cibler en continu vos listes d’envoi.

Soyez attentif à la longueur de l’objet d’email

A l’étape actuelle, il n’existe pas encore une norme requise pour la longueur idéale d’un objet d’email. Toutefois, il faut comprendre que l’aperçu de votre objet d’email sera tronqué par la messagerie de vos destinataires s’il est d’une longueur extrême. Pour adopter la meilleure option, faites attention les types de messageries qui sont utilisés dans votre liste de contacts. Utilisez alors les statistiques de votre solution d’e-mailing. Cela vous permettra d’adapter la longueur de votre objet d’email en conséquence.

De cette façon, vous limitez au maximum les risques. En général, il est conseillé de ne pas dépasser la barre des 70 caractères pour la longueur de votre objet d’email.

Vous devez également éviter l’usage de certains mots dans votre objet d’email. En effet, l’industrie de l’email est en évolution perpétuelle. De même, les algorithmes que les fournisseurs de messagerie utilisent pour déterminer si vos messages parviendront dans la boîte de réception des destinataires évoluent eux aussi. Certains mots utilisés dans les objets d’emails génèrent des taux de plaintes plus élevés que la moyenne et une interaction inadéquate. La résultante est que la réputation de l’expéditeur et la dérivabilité des messages se trouvent affectée.

Optez pour un objet percutant

Votre objet d’email doit susciter l’émotion au niveau des destinataires. C’est ce qui les pousse à ouvrir votre email. Le titre de votre objet doit être explicite et en même temps rester intrigant.

Même si le destinataire parvient à vous identifier comme un interlocuteur légitime, cela ne suffit pas. Pour qu’il passe à l’ouverture de votre message, il va vouloir découvrir ce que vous avez à lui dire : c’est de l’objet de votre email. A cette étape, il doit avoir une envie irrépressible d’ouvrir le mail que vous lui avez envoyé.

N’adoptez aucune formule magique pour optimiser l’objet de votre email. Vous devez néanmoins, faire ressortir :

  • Une forte promesse : l’objet de votre message doit se présenter sous forme de solutions ultimes à ses préoccupations ;
  • Une question rhétorique : l’objet doit poser une question qui exigera la réponse positive chez le destinataire ;
  • Trouvez des mots magiques : l’objet de votre message doit susciter des émotions fortes.

Si par exemple, les réductions et les promotions sont une arme efficace pour vos objets d’emails, vous pourrez les rendre encore plus dynamiques en créant un sentiment d’urgence. C’est en effet, un levier puissant pour accroître les ouvertures de vos emails. Maintenez également, un mystère. Votre objet d’email doit être assez intrigant et donner l’envie au destinataire de vouloir en savoir davantage sur ce que vous lui proposez. Le suspense est utile dans l’optimisation de votre campagne e-mailing.

En posant une question au destinataire dans votre objet d’email, ce dernier va se sentir impliqué sur le coup. Vous l’incitez ainsi à passer à l’action. Il s’agit d’ouvrir le mail pour en savoir plus. Les objets qui commencent par la formule « Comment ?, etc. » sont parmi les plus efficaces. Cette technique permet de focaliser votre objet sur le bénéfice que le produit apporte au destinataire du message. 

Travaillez votre pré-header et optez pour un design efficace

Savez-vous que vous avez la possibilité de personnaliser votre pré-header ? Oui, cela est bien possible. En plus du nom de l’expéditeur et de l’objet de l’email, le destinataire de votre message a la possibilité de voir votre pré-header avant de choisir de l’ouvrir ou pas. Un pré-header personnalisé constitue un élément de persuasion efficace qui va déclencher l’action de l’ouverture de votre message.

Outre les éléments suscités, vous pouvez optimiser vos campagnes e-mailing en retravaillant le fond et la forme. A l’instar d’une prise de contact avec un inconnu, le design est tout aussi important pour motiver le destinataire de votre message à poursuivre la lecture. En réalité, l’effet visuel joue un rôle essentiel. C’est la première impression que votre lecteur a de votre message. Vous devez donc bien choisir le Template de votre message. Choisissez le design adapté en fonction de l’objectif de conversion visé.

S’il s’agit d’une newsletter, vous aurez à équilibrer les visuels et le texte sans surcharger. Pour un objectif commercial, votre email doit être simple et avoir une belle signature contenant votre photo.

En conséquence, la personnalisation des messages s’impose à tout responsable chargé du marketing. C’est une pratique qui vise à traiter chaque consommateur au cas par cas. Ainsi, chaque interaction permet de fournir des réponses pertinentes aux questions posées. Il est interdire d’envoyer le même email à tous vos contacts. Si vous procédez de la sorte, vos messages pourraient se retrouver dans les spams. En plus de votre propre identification claire, vous devez personnaliser votre message en incluant le prénom du destinataire. De même, le contenu doit aussi revenir sur des aspects d’historicité et justifier l’envoi du message. L’idéal serait d’utiliser un logiciel de marketing automation qui gardera la trace des interactions avec vos différents interlocuteurs.

Par ailleurs, le but de toute campagne d’e-mailing est d’actionner la conversion. Une réelle optimisation permettra d’inciter à l’action. A la lecture de votre message, l’interlocuteur doit comprendre clairement ce qu’il gagne à passer à l’acte.

Un email professionnel doit avoir :

  • Un texte accrocheur ;
  • Un call-to-action visible et irrésistible ;
  • Des éléments de réassurance.

L’un des éléments indispensables à faire pour une campagne e-mailing réussi, c’est la landing page. Elle doit être intuitive avec un design responsive. En effet, le web design de votre page doit être compatible avec les terminaux mobiles. Aujourd’hui, plusieurs personnes consultent leur email sur leur smartphone ou leur tablette. Dès lors que votre message est illisible, le destinataire ne perdra pas son temps pour poursuivre la lecture.

En conclusion, sachez que de la rédaction à la conception du footer, plusieurs éléments sont indispensables. Ces éléments, présents dans une boîte de réception motivent l’ouverture de votre message par le destinataire. Il s’agit de : l’identité de l’expéditeur, l’adresse d’expédition, l’objet de l’email et le pré-header. Par ailleurs, vous devez choisir le bon timing. Trouvez la date et l’heure idéale pour attirer l’attention. Certes, il n’y a pas un moment prédéfini. Il vous revient de tester les différentes possibilités pour ensuite retenir ce qui va le mieux à votre activité et à votre cible. L’e-mailing est l’un des meilleurs outils à votre disposition pour augmenter le taux d’ouverture et de conversion de vos interlocuteurs.

Tu pourrais aimer

Hervé

A propos de l'auteur: Hervé

Après avoir fait du SEO pendant 7 ans, j'ai décidé de créer ma propre agence de référencement et de création de sites internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *