Le growth hacking : une stratégie marketing idéale pour les start-ups

68 Likes Comment

Dans le merveilleux monde des start-ups, le succès ne se manifeste pas toujours à leur début. Il faut des jours de travail, et il faut développer de nombreuses stratégies avant d’atteindre la population cible. Aujourd’hui, il existe un ensemble de technique qui pourrait leur permettre d’atteindre une croissance fulgurante. Il s’agit du growth hacking qui fait appel à plusieurs leviers marketing peu onéreux pouvant permettre à la start-up d’atteindre son objectif. Cependant, est-il véritablement efficace et comment réussir à atteindre le sommet avec cette stratégie ? Découvrez l’utilité du growth hacking à travers cet article.

Growth hacking, que peut-on retenir ?

Le growth hacking est un terme qui nous vient des start-ups outre-Atlantique. Il est venu à l’existence grâce à l’ajustement du marketing aux nouvelles technologies. Littéralement, il appelle à développer des techniques nommés « hacks » en vue de permettre à une entreprise d’atteindre plus vite une croissance considérable. Il s’agit donc d’une stratégie de web marketing adoptée pour accélérer la croissance de l’activité des entreprises numériques. Toutefois, il faut signaler que les start-ups à leur début n’ont pas les grands moyens financiers pour une croissance convenable. À l’aide du Growth hacking, elles n’ont plus à vider leur portefeuille pour se satisfaire. En effet, le growth hacking est employé à moindre coût. En l’adoptant alors, ces start-ups sont plus que rationnelles, puisqu’elles peuvent atteindre une croissance annuelle importante avec un petit investissement. Le but ici est de mieux connaître la clientèle. Aussi, le growth hacking désire toujours peaufiner l’expérience utilisateur de façon durable. Enfin, il participe activement au succès des start-ups grâce à son désir d’innover, de briser tous les liens et d’utiliser toutes techniques utiles pour gagner des clients.

Fonctionnement et Mission du growth hacker

Le growth hacking existe pour rendre optimale une stratégie marketing. Il est connu de tous aujourd’hui qu’aucune entreprise ne peut se développer sans une stratégie de marketing efficace. Le growth hacking va faire appel à un growth hacker. Même s’il s’agit d’un hacker, la start-up ne craint rien en lui confiant la stratégie de son entreprise. Ce pirate ne va pas toujours utiliser des méthodes légales pour satisfaire son recruteur en augmentant sa base utilisateur. Il est là pour véritablement cogiter afin de développer de nouvelles stratégies pour gonfler la clientèle. Il doit être alors créatif et inventif. Il doit aussi être un obsédé de la croissance et un meilleur analyste. Pour y arriver, il se sert de la matrice AARRR développée premièrement par Dave McClure. Cette matrice stipule :

  • Acquisition ;
  • Activation ;
  • Rétention ;
  • Recommandation ;
  • Revenu.

Le growth hacker va donc chercher à acquérir les prospects à un coût moindre via les outils comme Google Adwords et autres. Ensuite, il va les activer en optimisant l’interaction avec ces derniers sur la plateforme par des inscriptions à faire, des abonnements pour recevoir de nouvelles notifications, etc. Pour les retenir, il doit proposer entre autres, des offres extraordinaires et faire des promotions. Après cela, il va trouver des astuces de ventes qui inciteront lesdits prospects à l’achat. Lorsque cette étape est réussie, vos prospects deviennent des clients officiels et seront un vecteur pour vous faire diriger d’autres clients vers votre produit. C’est ainsi que votre marque connaîtra une croissance importante. La principale mission de ce dernier est de trouver une faille dans ce qui se fait habituellement pour surprendre la concurrence et s’imposer. Pour limiter les dépenses, le growth hacking convie à faire la promotion d’un bien qui n’existe pas encore pour voir la réaction des internautes. Le growth hacker doit avoir des connaissances poussées en marketing digital. Aussi, il doit avoir des compétences commerciales et être capable de faire du développement web. De ce fait, le tunnel de conversion de la start-up est optimisé et rien ne l’empêchera d’atteindre rapidement les millions d’utilisateurs.

Et cette technique a toujours porté ses fruits

Il est quasiment impossible pour les start-ups naissantes de survivre dans ce royaume, si elles ne font pas recours au growth hacking. Par le passé, plusieurs entreprises numériques ont connu un succès fulgurant et inespéré grâce à cette stratégie. En effet, ces dernières ont quitté la basse classe avec un nombre infime de clients à des millions d’utilisateurs, et ce, à travers le monde entier. Il s’agit entre autres de Facebook, Linkedln ou encore Airbnb. Dans ce lot, certains ont connu le succès en détournant le trafic d’un site qui jadis avait plus d’influence. Il s’agit principalement de Airbnb. En réalité, il faudra être anticonformiste pour faire du growth hacking. Cette plateforme n’avait pas autant de succès à ses débuts. En revanche, quand elle a eu la brillante idée de coder un outil pour amener des annonces directement sur Craiglist. Dès lors, une partie du trafic de ce dernier fut dirigé vers le site de Airbnb sans l’autorisation du géant américain. C’est ainsi que Airbnb a connu une ascension inédite. Pour Twitter, l’objectif a vite changé et il s’est beaucoup plus préoccupé de la rétention du client pour connaître son succès d’aujourd’hui. Avec Twitter, lorsque vous vous inscrivez, il vous propose une liste de personnes à suivre. Ainsi, les utilisateurs se sont plus vite accrochés à ce réseau et les comptes actifs ont augmenté de façon exponentielle. Spotify a véritablement joué au pirate pour atteindre son niveau actuel. Venue à l’existence en 2006, cette plateforme n’avait pas cette importante visibilité à ses débuts. Il a fallu qu’elle se greffe à Facebook en 2011 sans que ce dernier ne s’en rende compte. Elle a fait usage de l’effet « social proof ». Ce faisant, Spotify a incité chacun des utilisateurs à faire comme ses semblables en partageant sur leur fil d’actualité Facebook la chanson écoutée. Quant à Hotmail, il a inséré dans ses mails, la signature « PS : I Love You. Get Your Free Email at Hotmail ».,Cette ingénieuse innovation lui a permis d’avoir 200 000 utilisateurs en 1 mois. En 8 mois, il atteignait déjà 2 millions d’abonnés sans rien dépenser. Instagram s’est quant à lui préoccuper du retour de ses utilisateurs. Ainsi, avec le growth hacking, vous profitez convenablement du système en place pour avoir du succès.

Comment faire aujourd’hui pour booster votre croissance ?

Chaque start-up peut développer une technique de growth hacking à un moment donné de son existence pour atteindre la croissance recherchée. Mais, il est nécessaire de connaître quelques techniques à la base. Aujourd’hui, pour mieux faire l’acquisition, vous devez miser sur un contenu de qualité. Cela sera tributaire d’une connaissance approfondie sur votre public cible en prenant bien en compte son centre d’intérêt. Ainsi, vos articles seront bien pris en compte par votre public. Par ailleurs, vos titres doivent être bien accrocheurs pour retirer l’attention de l’internaute. Dès lors, il pourrait partager votre article sans même avoir lu le contenu : c’est le click baiting. Ensuite, vous devez mettre l’accent sur les infographies et des visuels. De ce fait, vous serez plus intéressant aux yeux de vos prospects. Cela vous permettra de réussir l’acquisition tout en les activant et en les retenant. Dans votre quête de la bonne croissance en tant que start-up, ne vous gênez pas pour profiter des externalités positives des fora. Toutefois, pour vite faire asseoir votre notoriété, recherchez les fora de niche et surtout d’autorité. Là, vous serez plus considéré. Vous devez aussi chercher à obtenir l’adresse e-mail de vos visiteurs pour construire votre réseau sur le court et le long terme. Ceux qui ne sont pas intéressés par vos produits aujourd’hui le seront peut-être demain. L’essentiel est de garder le contact. Il est aussi important de faire usage de l’A/B testing pour optimiser toutes les étapes de votre conversion. Certes, ce panel d’expérimentation qui se mettra en place ne plaira pas à tous, mais la majorité pourrait s’intéresser à vos différentes alternatives. Enfin, vous devez analyser toutes les données que vous pourrez recueillir grâce à Google Analytics. Sur la base de ces données, vous allez définir et évaluer des hypothèses. Vous définirez également des objectifs afin de vous perfectionner. À cet effet, il est primordial de prendre en compte les variations et de faire les ajustements utiles. Cela sera fait après avoir créé les variations et lancé les expériences pour voir ce qui intéresserait réellement votre audience. Dès lors, votre croissance ne sera qu’une histoire de jour.

 

Tu pourrais aimer

Hervé

A propos de l'auteur: Hervé

Après avoir fait du SEO pendant 7 ans, j'ai décidé de créer ma propre agence de référencement et de création de sites internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *