Configurer son hébergement vers son site Web : comment faire ?

17 Likes Comment

Pour posséder un site web, vous aurez besoin d’un nom de domaine, d’un hébergement web et d’un site web développé. Dans cet article, nous examinerons le fonctionnement de l’hébergement web et du nom de domaine avant de vous montrer la procédure à suivre pour configurer votre hébergement vers votre site web. Autrement dit, comment mettre en ligne votre site web ?

Qu’est-ce qu’un hébergement web ?

Un hébergement web peut être défini comme un endroit où entreprises et particuliers stockent leur site web. C’est un peu comme une maison dans laquelle vous rangez tous vos affaires ; mais au lieu d’y mettre vos vêtements, vous y stockez plutôt des fichiers informatiques (HTML, documents, images, vidéos, etc.). Cette maison, c’est l’hébergeur web.
L’expression « hébergeur web » est utilisée pour désigner la compagnie qui loue leurs serveurs pour stocker votre site web. Cette compagnie veille à la visibilité de votre site sur internet, et fait aussi en sorte que d’autres utilisateurs aient accès aux fichiers de votre site web.

Nuance entre Hébergement web et Centre de données

L’expression « hébergement web » est généralement utilisée pour désigner le serveur qui héberge votre site web. La même expression désigne également la compagnie qui vous loue l’espace sur ce serveur.
Le « centre de données » en ce qui le concerne est un lieu où l’on met les serveurs. Il peut être une chambre, une grande maison voire même un énorme édifice équipé de :

  • Source d’électricité en réserve ;
  • Moyens de connexion en réserve pour la communication de données ;
  • Appareils de sécurité ;
  • Etc.

Hébergement web : les types de serveurs

De façon générale, il existe quatre (4) types de serveurs pour l’hébergement web : serveur partagé, VPS ou Virtual Private Server (serveur privé virtuel), serveur dédié et serveur cloud.
Tous les serveurs ci-dessus peuvent chacun stocker votre site web. Toutefois, ils se distinguent l’un de l’autre par leur capacité de stockage, le contrôle, la connaissance technique requise, la rapidité du serveur et la fiabilité.

Hébergement partagé

Dans ce type d’hébergement, on place un site web sur un serveur avec plusieurs autres centaines (voire un millier) de sites. Généralement, l’ensemble des domaines partagent les mêmes ressources du serveur (le RAM et le CPU, par exemple).
Sont hébergés sur ce type de serveur, les sites à trafic modéré et utilisant des logiciels standards. Par ailleurs, en plus du prix qui est très bas, l’hébergement partagé ne nécessite qu’un minimum de connaissance technique. C’est sans nul doute l’option la plus abordable de tous.

Hébergement avec serveur dédié

L’hébergement dédié vous procure un contrôle maximal sur le serveur sur lequel est stocké votre site web : vous louez un serveur entier pour vous exclusivement. Seul votre site (ou vos sites web) est sur le serveur.
Avec une telle puissance, vous pouvez déjà vous y attendre, ça coûte extrêmement cher. Il n’est donc conseillé qu’à ceux qui ont besoin d’un contrôle maximum et de meilleures performances du serveur.

Hébergement VPS ou serveur virtuel dédié

Un hébergement VPS segmente un serveur en plusieurs serveurs virtuels. Ainsi, c’est comme si chaque site web est hébergé sur son propre serveur dédié ; alors qu’en réalité le site web partage un seul serveur avec quelques autres utilisateurs.
Vous pouvez opter pour ce type d’hébergement lorsque vous désirez avoir plus de contrôle sur votre serveur, mais ne disposez malheureusement pas des moyens nécessaires pour investir dans un serveur dédié.

Hébergement cloud

Il s’agit d’un type d’hébergement qui offre une capacité illimitée à gérer un grand niveau ou un pic de trafic. Vous désirez savoir comment il marche ? Eh bien, il s’agit d’un groupe de serveurs (dénommé cloud)qui bosse conjointement pour héberger un groupe de sites web. Cela permet à plusieurs ordinateurs de travailler ensemble pour gérer un grand niveau ou un pic de trafic pour n’importe quel site web particulier.

Choisir le meilleur hébergeur web : comment s’y prendre ?

Vous êtes en voie de signer un contrat avec un hébergeur. Si vous ne l’avez pas encore fait, c’est bien. Car il y a un certain nombre de questions que vous devez d’abord adresser à votre potentiel hébergeur. Ses réponses devront vous permettre d’avoir une idée de ce que vous allez recevoir et de ce que le fournisseur vous offrira sur le long terme. Aussi, il faut chercher à savoir comment les clients sont traités. Sont-ils fiables ? Est-il facile de collaborer avec eux ? Etc. Voici ci-dessous le condensé de tout ce qu’il faut demander :

  • Le coût de l’hébergement : à quoi bon de continuer à discuter avec votre fournisseur si vous n’avez la moindre idée du budget nécessaire pour le service ? ;
    L’endroit où sont placés les serveurs : demandez si vous pouvez définir le lieu de votre serveur. Car, plus le serveur est proche de l’utilisateur, plus son site web gagnera en rapidité et en fluidité ;
  • Le degré de service clientèle proposé : cela devrait vous convenir ;
  • Les types d’assistance inclus gratuitement : supposons que vous n’êtes pas familier avec les serveurs ou l’hébergement web. Logiquement, une migration de site gratuite peut vous faire gagner assez de temps.
  • Les accords et frais relatifs à un potentiel futur renouvellement : si c’est la première fois que vous utilisez les services d’un hébergeur, ce dernier devrait probablement vous proposer des remises sur le service. Mais ces tarifs connaîtront un changement quand vous allez rempiler. D’où la nécessité de savoir avec exactitude ce qui va changer si vous renouvelez.
  • Les possibilités d’évolutivité et d’extensibilité : nous supposons que vous commencez avec un hébergement partagé. Est-ce que votre hébergeur vous permettra plus tard d’étendre votre espace ou même migrer vers un serveur dédié ? Cherchez aussi à savoir si votre fournisseur n’est pas spécialisé que dans un seul type d’hébergement. Par ailleurs, ne manquez pas non plus de chercher à connaître leur protocole concernant les mises à niveau. Sont-ils en mesure de procéder à des mises à jour sans interrompre leurs services ? Comment s’y prennent-ils ? S’ils devaient interrompre leurs services avant de procéder aux mises à jour, à quel moment de la journée le font-ils ?
  • Un essai gratuit : la majorité des fournisseurs proposent 30 jours d’essai gratuit, voire plus. Cela devrait être l’occasion pour vous de tester tous les services. Car, vous le savez bien, il n’y a pas d’engagement quelconque.

Toujours pour vous aider, voici une sélection des meilleurs hébergeurs web du moment.

Mettre en ligne votre site web : la procédure

La mise en ligne de votre site est conditionnée par la présence de :

  • Un nom de domaine ;
  • Un forfait d’hébergement web (pour héberger les fichiers de votre site) ;
  • Un logiciel gratuit permettant de transférer les fichiers de votre site vers votre hébergeur web.

Première étape : enregistrer un nom de domaine

Avant de mettre en place votre site, vous aurez nécessairement besoin d’un nom de domaine. Un nom de domaine, ce n’est pas quelque chose de concret qu’on peut voir ou toucher. Il s’agit en fait d’une série de caractères qui donne une identité à votre site web. Comme exemple de nom de domaine, nous avons : Google.com, Goal.fr, Linux.org, etc.
Les extensions les plus utilisées sont :. com,. fr, .net,. org,. info et le. co.uk. Si le. com est disponible, nous vous recommandons de l’acheter en premier. C’est en fait l’extension la plus importante aux yeux des moteurs de recherche et de vos futurs visiteurs.

Important : pour avoir votre propre nom de domaine, c’est auprès d’un registraire de nom de domaine qu’il faut l’enregistrer.

Deuxième étape : s’acheter un forfait d’hébergement web

Qu’est-ce qu’un forfait d’hébergement web ? C’est la question qu’on se serait aussi posée si nous étions à votre place. En fait, il s’agit d’un espace dont vous disposez sur le web pour déposer les fichiers et bases de données de votre site web.
Prenons l’exemple de Hotspapa et découvrons ensemble comment y acheter son forfait d’hébergement web :

  • Rendez-vous sur leur site ;
  • Inscrivez dans le haut de l’écran le nom de domaine que vous souhaitez, et voyez s’il est disponible ;
  • Si oui, alors bingo ! Cliquez sur le bouton vert « sélectionner » et passez aux étapes suivantes. Sinon, recommencez jusqu’à ce que vous trouviez le bon nom de domaine ;
  • Cliquez sur le bouton orange « accéder au panier » ;
  • Faites vos choix dans les 3 étapes présentées à la page suivante (Step 1, Step 2, Step 3).

Important : vous recevrez, en plus de votre forfait d’hébergement web, des informations de connexion FTP. Vous en aurez besoin lors du transfert des fichiers.

Troisième étape : transférer les fichiers de son site vers son hébergeur

Vous avez votre nom de domaine en main et avez déjà aussi acheté votre forfait d’hébergement web. Tout ce qui reste maintenant, c’est téléverser votre site web (s’il est déjà créé) sur votre serveur à l’aide d’un petit logiciel gratuit qui s’appelle Filezilla. Pour un téléchargement Windows (64 bits), cliquez ici.

Bon à savoir : Pour lancer le téléchargement, cliquez sur le bouton vert « Download ».

Une fois le téléchargement terminé, installez le logiciel avec les options par défaut puis démarrez-le.

  • Fichier -> Gestionnaires de Site (« File -> New ») ;
  • Cliquez sur le bouton « New Site », à gauche ;
  • Entrez l’adresse hôte (« Host ») ;
  • Protocole : FTP — Protocole de transfert de fichiers ;
  • Type d’authentification : choisissez « normale » ;
  • Votre identifiant FTP (« User ») ;
  • Votre mot de passe FTP (« Password ») ;
  • Cliquez sur Connexion ;
  • Laisser défiler les messages que s’échangent entre Filezilla et l’hébergeur web ;
  • Allez dans le répertoire de votre site (dans la fenêtre de gauche), et sélectionnez tous les fichiers ;
  • Assurez-vous que la fenêtre de droite est dans le répertoire où vous pouvez mettre votre site : c’est généralement « public_html » ou « www. »
  • Glissez directement vos fichiers sélectionnés dans le « répertoire public_html ».
  • Ouvrez Internet Explorer, Firefox ou Google Chrome, et rendez-vous à l’adresse de votre site web pour voir ce que ça donne.

Vous avez des questions ? N’hésitez pas à nous les faire parvenir dans les commentaires. Vos suggestions et recommandations sont également les bienvenues.

Tu pourrais aimer

Hervé

A propos de l'auteur: Hervé

Après avoir fait du SEO pendant 7 ans, j'ai décidé de créer ma propre agence de référencement et de création de sites internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *